Gyani TREILLARD

 

Trouble

« Ne pas voir, Peu voir, Mal voir »

Travail sur la perturbation du regard.

Série de photographies, sur une présence fantomatique, floutées au bord de la disparition.

Trouble #1, 2, 3, 4 : photographies numériques et retouche Photoshop / novembre 2017 / dimensions : variables

 

 

Pertubation #1

       L’installation permet de créer une ambiance perturbante, avec une désorientation du lieu, on constate des ressemblances avec le médical comme des cellules ou une radiographie projetée, tout cela est contredit par du matériel scolaire qui est reconnaissable, le projecteur ou les feuilles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Image prise de l’ installation, elle est retravaillée sur Photoshop

 

 

 

« Se rechercher, se perdre, se comprendre, se regarder, se retrouver, s’explorer » 

Fragmentation de l’ image, désorientation du regard. Assembler les fragments pour retrouver l’image, le souvenir.

Confusion #1 : assemblage de fragments de photographies couleur / décembre 2017 / 146,5 x 105 cm
Confusion #2 : assemblage de fragments de photographies noir et blanc / décembre 2017 / 146,5 x 105 cm

  


La Grand Vague

 

      J’ai réalisé un travail de citation d’après La Grande Vague de Kanagawa de Katsushika Hokusai la série 36 vues du Mont-Fuiji.

#1 – Photographie de détail / papier aluminium / octobre 2017
#2 – Photographie d’archive / Sculpture en papier aluminium / octobre 2017

       Sculpture en papier aluminium. Recherche de matière expressive, vivante. Je constate que la matière se modifie à la prise de vue, elle devient plus fluide, organique.

 

Travail de la force et de l’immensité de la vague. Fragmentation de l’image pour que chaque tirage soit autonome, tous réunis ils montrent l’immensité de la vague.

VAGUEpsd

Embraser : polyptyque / octobre 2017 / 240 x 136 cm

 

Sur cette réalisation j’ai voulu exprimer le souvenir, l’empreinte sur la barque qui s’est prise dans la vague, après s’être échouée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACendre : Tableau en bois, mousse, peinture, papier aluminium / octobre 2017 / 100 x 88 cm

Crash

« Condamné à ne pas oublier »

Série de photographies, à la suite d’un collage sur un fond peint puis dessiné.

Crash #1 : photo numérique d’un collage / janvier 2018 / dimension : 42×59,4 cm                                                                                     Crash #2 : photo numérique d’un collage / janvier 2018 / dimension : 42×59,4 cm
Crash #3 : photo numérique d’un collage / janvier 2018 / dimension : 42×59,4 cm

« Voir et revoir
Brouiller et s’embrouiller
Penser et repenser
Échapper et s’échapper
Casser et recasser
Ressasser »

serigrahie02.jpgCrash nocturne : sérigraphie noir et blanc sur papier canson 120g noir / février 2018 / format/ 21 x29,7 cm

 

      J’ai ensuite travaillé sur un projet collectif de fanzine, j’ai alors proposé de reprendre ce travail et de le réaliser en sérigraphie.